Le workgroup de FINE, organisé par l’institution de formation Carol Davila de Galati le 16 mai dernier, a remporté un vif succès. Plus de 130 participants, étudiants et enseignants, venus de différentes institutions de formation de Roumanie ont participé à cette journée.

Ce groupe de travail (workgroup) avait pour objectif d’amener les participants à réfléchir sur les perspectives et les enjeux de la formation infirmière en Roumanie qui dans le contexte actuel reste une formation non universitaire.

FINE a rencontré à cette occasion des représentants du ministère de l’éducation, la présidente de l’ordre infirmier et de nombreuses directions d’institutions de formation et de santé.

Dans le contexte européen de mobilité des professionnels et des patients, la Roumanie devra relever de nombreux défis pour répondre aux exigences minimales de formation de la directive 2013/55/UE et s’engager dans une réforme de la formation infirmière. FINE a rappelé sa position à cette occasion: le niveau bachelor pour l’entrée dans la profession infirmière obtenu au terme d’une formation d’une durée de 3 années minimum créditée de 180 ECTS. Mais aussi la possibilité d’un curriculum complet , licence master et doctorat .

FINE réaffirme le lien indiscutable entre un haut niveau de formation et qualité et sécurité des soins dispensés.

FINE s’engage, avec ses membres et ses adhérents  à promouvoir en Europe une formation infirmière qui favorise le développement de compétences professionnelles de haut niveau pour exercer un rôle autonome et responsable.

Nous remercions nos collègues Roumains pour la chaleur de leur accueil.

Nous donnons rendez-vous à tous nos membres à la conférence de Nancy- France  du 24 au 26 septembre. Vous pouvez encore soumettre vos résumés jusqu’au 15 juin.

Très cordialement,

Jane-Laure DANAN, Présidente de FINE Europe – Cécile DURY, Vice-Présidente Communication